Accueil

Ensembles-copie-1.jpg
pedeblog_kek_logo2.png
Blog LGBT du rédac' chef :
Daniel Conrad

twitter_logo_header.png

Daniel Hall


secondé par :

Gérard Coudougnan


L'équipe des "piliers" en exclusivité
ou en reprise autorisée :

Jean Yves
, Bernard Alapetite, Zanzi, Neil, Kim,
Matoo, Mérovingien02, Juju, Chori,
Shangols, Boris Bastide, Stéphane Riethauser,
 
Niklas,
Robert Wagner,
 Jag1366, Hari3669, Maykel Stone,
Marc-Jean Filaire,
Isabelle B. Price, Psykokwak,
Rémi Lange
, Henry Victoire, Didier Roth-Bettoni
et
BBJane Hudson...

Mais aussi, depuis, Cyril Legann,
Gérard Coudougnan (Livres), Voisin Blogueur,
Nicolas Maille, Sullivan Le Postec, Vincy Thomas,
Jann Halexander, Tom Peeping
, Lucian Durden,
Papy Potter, Nico Bally, Marie Fritsch,
Sir Francisco, Laurent Fialaix
et Hugo Rozenberg.

Special Guest Star : Philippe Arino.

Un grand merci à Francis Moury,
Olivier Nicklaus et à
Yann Gonzalez.
Et en special guest star gay-friendly... Dr Orlof !


et bien d'autres depuis le début et d'autres à venir...

Ce blog est partenaire de

Dreampress.com

Avec l'aide graphique de

Calendrier

Janvier 2017
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
<< < > >>

Recherche

W3C

  • Flux RSS des articles

POUR SURFER SUR CE BLOG...

Les Toiles Roses  est un blog collaboratif, indépendant et bénévole optimisé pour Mozilla Firefox (cliquer ici pour le télécharger)

TOUTES LES CRITIQUES DE FILMS : ICI
LES CRITIQUES DE LIVRES (Gérard Coudougnan) : ICI
Nos chroniques vedettes : Zanzi and the City (Zanzi), Et les filles alors ? (Isabelle B. Price),
Derrière les masques : Homollywood (Marc-Jean Filaire),
Merci Bernard (Bernard Alapetite),
Le Bazar de l'Homo Vincy (Vincy Thomas),
L'Histoire de l'homosexualité,
Dans l'ombre de Jann Halexander (Jann Halexander), Spécial Abdellah Taïa (Daniel C. Hall),
La Crypte aux gays (BBJane Hudson), Certains l'aiment camp (Tom Peeping),
 
Le Chaudron rose (Papy Potter), Petits Contes Dark-en-ciel (Nico Bally),
Marie de traverse (Marie Fritsch), Spécial Salim Kechiouche, Si j'étais homo ou hétéro...,
Spécial Stonewall, 40 ans, La gâterie du chef (Daniel Conrad Hall), La Garac'Ademy (Jean-Louis Garac)
A tort ou à travers (Laurent Fialaix), Rencontres de tous les types (Hugo Rozenberg),
 
Le Phil de l'araignée (Special Guest Star : Philippe Ariño),
Dossier et chronique-soutien
à l'association "Le Refuge" (Daniel C. Hall).

Venez rejoindre la rédaction, les lectrices et lecteurs sur le groupe Facebook :
http://www.facebook.com/group.php?gid=61890249500#/group.php?gid=61890249500






AFTER STONEWALL (USA - 1999) :

Une chronique d'Isabelle B. Price, d'Univers-L
 


Fiche technique :

Avec Anita Bryant, Barney Frank, Harry Hay, Larry Kramer, Sheila James Kuehl et Harvey Milk. Réalisation : John Scagliotti. Scénario : John Scagliotti.

Durée : 88 mn. Disponible en VO et VOST anglaise.



Résumé :

Ce documentaire débute après la révolte du Stonewall Inn. Il aborde les droits et l'évolution de la représentation et de la visibilité gay et lesbienne depuis 1969 jusqu'à nos jours.



Avis personnel :

After Stonewall est un documentaire qui fait suite à Before Stonewall. Comme son prédécesseur, il est courageux et fort. Parfois avec humour, souvent avec tendresse et réserve, tout le temps avec pudeur et sensibilité, ce documentaire qui a tout d’un long métrage, expose les changements survenus après la révolte de Stonewall.

La parole est donnée aux gays comme aux lesbiennes. Les images d'archives et de films sont entrecoupées d'interviews de personnages plus ou moins célèbres, d'écrivains, activistes, producteurs, chanteurs ayant participé à la visibilité homosexuelle.



Ce documentaire est beaucoup plus émouvant et perturbant que son prédécesseur. Parce qu'il aborde la liberté sexuelle apparue après Stonewall. Il montre l'extraordinaire effervescence qui régnait à l'époque, cette prolifération d'écrits, de romans, de poèmes, de réunions, de manifestations. Puis survint la montée du fanatisme et de la religion avec cette Association Chrétienne « Save Your Children » (« Sauvons Nos Enfants », sous-entendu de l'homosexualité). Suivie de nombreux crimes homophobes.



Et il y a la terrible apparition du Sida. L'apparition du HIV est traitée dès les débuts. Qualifiée d'abord de cancer des gays, il fallut de nombreuses années avant de mesurer l'ampleur de la maladie. La polémique qui entoure le virus est traitée de manière incroyable parce qu'elle reprend les faits importants qui se sont déroulés. Le fait qu'elle soit d'abord apparue dans le milieu gay et que les pouvoirs publics l'aient sous-estimée. Le fait que la plupart des gens aient pensé qu'il s'agissait d'une punition pour un mode de vie alternatif. Rien ne nous est épargné. La souffrance des personnes interviewées n'en est que plus touchante et perturbante tout comme les combats d'Act-Up.



Puis le documentaire se termine sur l'homoparentalité qui est effleurée et surtout, le combat des homosexuels pour obtenir les mêmes droits que les hétéros. Mais l'optimisme prime avec la question du mariage gay et la visibilité gay dans les médias, les films et le sport. À la fin, l'homophobie et les crimes homophobes sont rappelés. C'est bouleversant.

Un documentaire réellement complet et bien construit donnant la parole à des personnes ayant participé à cette incroyable révolution. Une question persiste. Pourquoi n'a-t-on pas le même genre de documentaire en France ?



CRITIQUES PRESSE & RÉCOMPENSES :

Nommé aux GLAAD Media Awards en 2000 dans la Catégorie Meilleur Documentaire.

Vainqueur au Festival L.A. Outfest en 1999 dans la Catégorie Meilleur Documentaire pour John Scagliotti.

EXTRAITS :

DOROTHY ALLISON : « Le mouvement féminin a été le lieu où tout a changé. Je n'étais pas un monstre, je n'étais pas seule et j'avais la possibilité de prévenir les autres personnes de ce qui m'étais arrivé à moi. »

JEWELLE GOMEZ : « Il y avait une séparation distincte entre les lesbiennes de couleur et les lesbiennes blanches. »

« Je ne compte pas le nombre de funérailles auxquelles j'ai assisté. Je ne compte pas le nombre de mains que j'ai tenues avant que ces personnes ne meurent. »

 

Retour à l'accueil

Catégories

Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés