Accueil

Ensembles-copie-1.jpg
pedeblog_kek_logo2.png
Blog LGBT du rédac' chef :
Daniel Conrad

twitter_logo_header.png

Daniel Hall


secondé par :

Gérard Coudougnan


L'équipe des "piliers" en exclusivité
ou en reprise autorisée :

Jean Yves
, Bernard Alapetite, Zanzi, Neil, Kim,
Matoo, Mérovingien02, Juju, Chori,
Shangols, Boris Bastide, Stéphane Riethauser,
 
Niklas,
Robert Wagner,
 Jag1366, Hari3669, Maykel Stone,
Marc-Jean Filaire,
Isabelle B. Price, Psykokwak,
Rémi Lange
, Henry Victoire, Didier Roth-Bettoni
et
BBJane Hudson...

Mais aussi, depuis, Cyril Legann,
Gérard Coudougnan (Livres), Voisin Blogueur,
Nicolas Maille, Sullivan Le Postec, Vincy Thomas,
Jann Halexander, Tom Peeping
, Lucian Durden,
Papy Potter, Nico Bally, Marie Fritsch,
Sir Francisco, Laurent Fialaix
et Hugo Rozenberg.

Special Guest Star : Philippe Arino.

Un grand merci à Francis Moury,
Olivier Nicklaus et à
Yann Gonzalez.
Et en special guest star gay-friendly... Dr Orlof !


et bien d'autres depuis le début et d'autres à venir...

Ce blog est partenaire de

Dreampress.com

Avec l'aide graphique de

Calendrier

Août 2017
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
<< < > >>

Recherche

W3C

  • Flux RSS des articles

POUR SURFER SUR CE BLOG...

Les Toiles Roses  est un blog collaboratif, indépendant et bénévole optimisé pour Mozilla Firefox (cliquer ici pour le télécharger)

TOUTES LES CRITIQUES DE FILMS : ICI
LES CRITIQUES DE LIVRES (Gérard Coudougnan) : ICI
Nos chroniques vedettes : Zanzi and the City (Zanzi), Et les filles alors ? (Isabelle B. Price),
Derrière les masques : Homollywood (Marc-Jean Filaire),
Merci Bernard (Bernard Alapetite),
Le Bazar de l'Homo Vincy (Vincy Thomas),
L'Histoire de l'homosexualité,
Dans l'ombre de Jann Halexander (Jann Halexander), Spécial Abdellah Taïa (Daniel C. Hall),
La Crypte aux gays (BBJane Hudson), Certains l'aiment camp (Tom Peeping),
 
Le Chaudron rose (Papy Potter), Petits Contes Dark-en-ciel (Nico Bally),
Marie de traverse (Marie Fritsch), Spécial Salim Kechiouche, Si j'étais homo ou hétéro...,
Spécial Stonewall, 40 ans, La gâterie du chef (Daniel Conrad Hall), La Garac'Ademy (Jean-Louis Garac)
A tort ou à travers (Laurent Fialaix), Rencontres de tous les types (Hugo Rozenberg),
 
Le Phil de l'araignée (Special Guest Star : Philippe Ariño),
Dossier et chronique-soutien
à l'association "Le Refuge" (Daniel C. Hall).

Venez rejoindre la rédaction, les lectrices et lecteurs sur le groupe Facebook :
http://www.facebook.com/group.php?gid=61890249500#/group.php?gid=61890249500

URGENT : Gays, militants et résistants !

ba2011.jpg

 

Daniel Conrad et les collaborateurs du site Les Toiles Roses et de l'émission Ce n'est que de l'amour vous souhaitent une bonne et heureuse année 2011 où que vous soyez dans le monde. Paix, santé et amour.
Nous vous demandons aussi d'avoir une pensée pour les nôtres qui sont, aujourd'hui encore, brimés, emprisonnés, torturés, assassinés, exécutés dans de nombreux pays à cause de leur homosexualité. Que ce soit dans ces pays, comme dans le nôtre, notre combat pour l'égalité des droits, la liberté et la fraternité est loin d'être terminé. Que 2011 nous apporte quelques progrès en ces domaines.
Une pensée aussi à tous les malades (et leurs proches) atteints par cette saloperie de virus qu'est le sida.

tableau1.jpg

Tableau2.jpg

Source : cliquez ici.

HM2F_logo-copie-1.jpg

DECLARATION  DU  1er  DECEMBRE  2010


Les musulman-e-s qui œuvrent pour un islam inclusif et respectueux

de la diversité, s’engagent pour une meilleure prévention et une

meilleure lutte contre la progression de la pandémie du Sida,

notamment à l’encontre des individus issus de la

diversité religieuse ou ethnique.


musulmans-inclusifs-SIDA-2010.jpg  

Signez la déclaration en ligne sur http://www.homosexuels-musulmans.org/1er-decembre-2010_declaration_musulmans_inclusifs_conre_serophobie___1-st-december-2010-declaration_inclusive_muslims_against_serophobie.html 

 

À l’occasion de la journée mondiale de lutte contre la pandémie du VIH/Sida nous – musulman-e-s qui œuvrons à un dialogue interne pour un islam inclusif et respectueux de la diversité– voulons mettre en exergue le fait qu’il est du devoir de tout-e bon-ne musulman-e de lutter contre les préjugés et la culpabilisation, que certains extrémistes utilisent à l’égard des individus infecté-e-s ou affecté-e-s par le Sida, et cela afin de déshumaniser certains malades, de les condamner en raison de leur nature profonde, notamment les malades séropositifs issus d’une minorité LGBTQIA*.

Un hadith – tradition orale – du Prophète de l’islam ASWS nous apprend en effet que « lorsque le Musulman rend visite à son frère Musulman malade, il ne cesse de cueillir les fleurs et les fruits du Paradis jusqu'à son retour chez lui » [1]. Or force est de constater que certains de nos frères et sœurs en islam, en matière de prévention et de lutte contre la progression de la pandémie du VIH/Sida, sont loin de cette exemple d’amour et de rectitude du Prophète de l’islam ASWS.

 

Nous voulons rappeler en ce jour l’exemple de notre bien aimé Prophète ASWS qui nous enseigne que : « Le musulman est le frère du musulman ; il ne doit pas le tromper ni le trahir. Tout ce qui appartient au musulman est sacré pour le musulman : son honneur, ses biens et son sang. La crainte d’Allah se trouve ici (il dit ceci en indiquant son cœur). Le seul fait de mépriser son frère musulman suffit pour que la personne sombre dans le mal. » [1]. Jamais le Prophète de l’islam n’a condamné une personne en raison de sa maladie, contrairement à certains de nos frères qui usent à tort d’une interprétation extrême de notre héritage cultuel commun, et qui voient dans le Sida, à tort, une punition divine méritée.

Nous voulons rappeler par ailleurs que l’islam insiste sur le fait qu’il n’appartient à personne de juger son prochain. Notre Prophète ASWS a également dit ceci : « Toute personne qui dit à son frère : O mécréant ! L’un des deux subira cette parole : ou il a dit vrai, ou elle se retournera contre lui. » [2] Notre Prophète nous a également enjoint de soutenir nos malades, car n’est-il pas dit que : « Allâh, honoré et glorifié, dit le jour de la résurrection : « Ô fils d'Adam! Je suis tombé malade et tu ne m'as pas rendu visite ». Il lui dit : "Seigneur! Comment serais-Tu malade pour que je Te rende visite alors que Tu es Le Seigneur et Maître de l'univers? ». Il dit : « N'as-tu pas su que Ma créature untelle est tombée malade et tu ne lui as pas rendu visite? N'as-tu pas su que si tu lui avais rendu visite tu M'aurais trouvé auprès de lui? » [3].

 

C’est la raison pour laquelle nous enjoignons nos frères et sœurs à rejeter les préjugés mauvais, comme Abraham ASWS enjoignait les siens de le faire lorsqu’il s’adressait à eux en disant : « Mais avez-vous considéré ces idoles que vous adorez et qu’adoraient vos ancêtres?  Elles sont toutes des ennemies, pour moi, mais pas le  Seigneur des mondes. C’est Lui qui m’a créé et qui me guide, et c’est Lui qui me nourrit et me donne à boire.  Et c’est Lui, encore, qui me guérit lorsque je suis malade, qui me fera mourir puis me redonnera la vie. » [4]. Nous appelons nos sœurs et frères musulman-e-s à soutenir une meilleure prévention à l’encontre des individus issus de la diversité religieuse ou ethnique, et à cesser d’utiliser notre héritage cultuel commun, afin de condamner à tort des malades séropositifs qu’il est de notre devoir d’aimer et de soutenir, en véritable humanité.

 

De manière générale nous appelons à une meilleure prise en compte de cette diversité, pour une prévention plus efficace contre la pandémie du VIH/Sida ; une information plus ciblée à l’attention des individus issu-e-s de cette diversité religieuse ou ethnique ; une contribution plus valeureuse à l’amélioration de l’estime de soi de ces séropositifs, qui participera indirectement à une meilleure compliance de leurs traitements [5] ; une meilleure connaissance, loin de toutes formes de préjugés négatifs injustes, de la maladie qu’est le Sida.

 

Nous, musulman-e-s pour un islam inclusif et respectueux de la diversité, ne voulons plus garder le silence face à l’utilisation faite de notre héritage cultuel que nous chérissons. Nous avons mis, et nous mettrons encore [6], nos expériences au service de la fondation, sur des bases solides et collégiales, de toute forme d’action qui permettrait d’élaborer les moyens d’une meilleure prise en compte de la diversité religieuse ou ethnique, pour une lutte encore plus ciblée et plus efficace contre la progression de la pandémie et pour la réduction des risques [7] de transmission du VIH/Sida, en accueillant les séropositifs comme nos égaux en humanité.

 

* Lesbiennes, gays, bisexuel-le-s, transidentitaires, queers, asexuel-le-s, intersexué-e-s.

 

 

[1] Sahih Muslim

[2] Sahih Muslim & Al-Bukhari

[3] Sahih Muslim : VII, 144 ; Le livre de la visite des malades et des funérailles - http://elilm.forum-2007.com/riyadh-as-salihin-f114/vii-le-livre-de-la-visite-des-malades-et-des-funerailles-t1578.htm 

[4] Coran: 26.75-81

[5] De l'adhésion à l'observance thérapeutique : réunir les conditions d'une primo-observance et développer une multiplicité d'interventions dans la durée http://counselingvih.org/fr/dossiers/dossier_01.php?PHPSESSID=0862f6f0ff9fe0cbd1a417421678aaf1

[6] Formation des homosexuel-le-s musulman-e-s à la prévention et à la réduction des risques par la commission « Sexualités, prévention, sérodifférence » - http://www.homosexuels-musulmans.org/publications/pratiques%20sexuelles-a-risque_VIH-Sida_&_autres-maladies-sexuellement-transmissibles.ppt

[7] G.Pialoux, F.Lert (2009). « Prévention et réduction des risques dans les groupes à haut risque vis-à-vis du VIH et des IST » - INSERM.

http://www.google.fr/url?sa=t&source=web&cd=2&sqi=2&ved=0CB4QFjAB&url=http%3A%2F%2Fwww.inserm.fr%2Fcontent%2Fdownload%2F5810%2F46360%2Ffile%2Frdrs_rapport_251109.pdf&rct=j&q=rapport%20pialou%20sida%20diversit%C3%A9%20cibl%C3%A9&ei=fgTcTIWVLdTK4AbOm6XTDw&usg=AFQjCNFVGMbayKSWmoQAtPH9B_D3eCr46g&sig2=CRYxJ8zad0eehcndaIPung&cad=rja

 

  LIENS  UTILES

   

* Islam et Sida selon la mosquée de Paris ; le Sida serait-il une « sauvegarde communautaire » contre l’homosexualité ? http://www.mosquee-de-paris.org/Conf/Medecine/I0304.pdf

 * Le point de vue plus pragmatique des pays africains, rongés par la pandémie http://www.wagne.net/aota/reflexion/LISLAM_E_%20L_%20PANDEMIE_DU_SIDA.pdf

 * La désinformation, la superstition et l’ignorance seraient les meilleurs alliés de la progression de la pandémie du VIH/Sida http://web.worldbank.org/WBSITE/EXTERNAL/ACCUEILEXTN/NEWSFRENCH/0,,contentMDK:21563904~menuPK:1082583~pagePK:64257043~piPK:437376~theSitePK:1074931,00.html

* Certains membres de l’UOIF – l’union des organisations islamiques de France – considèrent que le Sida serait un châtiment divin contre l’homosexualité - http://www.dailymotion.com/video/xctttg_campagne-contre-le-sida-facon-uoif_news

 * Le manque de prise en compte de la diversité dans la prévention sur le terrain - http://unesdoc.unesco.org/images/0012/001262/126289f.pdf

 

Nos remerciements tout particuliers pour la rédaction de cette déclaration à Azzah (Pays-Bas), Nassim (Belgique), l’imam Moulana Muhsin Hendricks (Afrique du Sud), Ludovic Lotfi Mohamed Zahed (France). The Inner Circle, Merhaba et HM2F  étaient à la conference CALEM | 2010 – www.calem.eu  

http://www.jadorelespotins.com/wp-content/uploads/LOGO_TETU.jpg

Onu : Les LGBT rayés de la résolution qui condamne les exécutions arbitraires

Par Paul Parant - samedi 20 novembre 2010.

Sous la pression de deux pays - le Maroc et le Mali - les Nations-Unies ont supprimé la référence explicite aux homosexuels de la résolution condamnant les exécutions arbitraires. Le Centre LGBT de Paris appelle à « un réveil laïc des institutions ».


Les Nations-Unies ont voté, le 12 novembre,pour exclure la référence explicite à l'orientation sexuelle dans un texte appelant tous les pays à protéger la vie des individus. Et ce, sous la pression de deux pays: le Maroc et le Mali.

La résolution, proposée par la Commission des droits de l'homme de l'Assemblée générale des Nations-Unies, a pour but de dénoncer et d'enquêter sur les exécutions extra-judiciaires arbitraires, motivées par la haine et la discrimination. Une première mouture du texte mentionnait « les préférences sexuelles » parmi les motifs de discrimination. Mais un amendement, présenté par ces deux pays africains, supprimait cette mention explicite (voir ci-dessous). Il a été adopté par 79 voix contre 70, avec l'appui de la majorité des pays africains et arabes, et a été approuvé par l'Assemblée générale de l'Onu par 165 voix en faveur et dix abstentions.

 

 

Cette résolution est votée par l'Assemblée générale des Nations-Unies tous les deux ans. Depuis dix ans, elle comprenait une référence à l'orientation sexuelle. La Finlande, la France et la Suisse ont regretté la disparition de cette formulation.


Appel à « un réveil laïc des institutions »


« C'est un jour de honte dans l'histoire de l'Onu » a commenté l'activiste anglais Peter Tatchell. C'est une « évolution dangereuse et inquiétante » selon l'organisation IGLHRC, qui « élimine la reconnaissance de la vulnérabilité particulière rencontrée par les lesbiennes, gays, personnes bisexuelles et transgenres. Une reconnaissance cruciale au moment où 76 pays à travers le monde criminalisent l'homosexualité, cinq considèrent que c'est un crime capital, et des pays comme l'Ouganda envisagent d'ajouter la peine de mort à leurs lois criminalisant l'homosexualité », a-t-il ajouté.


En France, le Centre LGBT de Paris-Ile de France ne sera pas le seul à considérer le retrait explicite de la référence à l’orientation sexuelle comme scandaleux et particulièrement préoccupant. « A l’évidence, il s’agit de donner des gages aux intégrismes religieux. (…) Les évangélistes américains ont bien travaillé, ne parvenant à leurs fins dans leur propre pays, ils ont fait de l’Afrique un laboratoire de haine à l’encontre des homosexuels et des lesbiennes. » L'association « en appelle à un réveil laïc des institutions françaises, européennes et mondiales. Il est temps d’agir vite et fort et de tenter de renverser cette situation avant qu’il ne soit trop tard. »

 

© Paul Parant et Têtu.

comment-ca-va-les-filles.jpg

 

 

Nos ami(e)s de Yagg.com lance une campagne participative d’infos, de vidéos, de chats et de blogs sur la santé, la sexualité et la visibilité lesbienne, en partenariat avec l’Inpes (Institut national de prévention et d’éducation pour la santé).

Nous avons souhaité diffuser un message positif et joyeux pour lancer cette campagne. Et pour cela, nous avons pu compter sur l’enthousiasme et l’engagement de femmes qui n’ont pas hésité une seconde pour apparaître dans la vidéo de lancement : Émilie Jouvet, Océane Rose Marie, Louis(e) de Ville, Aurélie Lemanceau (du duo Patricia et Colette), Malika Amaouche, Cécile Lhuillier, Caroline Mécary, Sophie Lichten et Sarah Colin, Oriane Piquer-Louis, et les trois membres du groupe Anatomie Bousculaire:  Cécile, Alice et Anne-Julie. Nous les remercions toutes chaleureusement.


À SUIVRE SUR PLUSIEURS SEMAINES


Pendant plusieurs semaines, vous pourrez vous informer grâce aux vidéos et aux articles mis en ligne, poser vos questions à des expertes sur la santé et la sexualité (IST, gynéco, prise de produits, bien-être), réagir sur les forums et sur le groupe créé sur la communauté.

Cette campagne a été conçue par l’équipe de Yagg avec l’aide précieuse d’expertes, de militantes et de professionnelles d’associations, réunies à plusieurs reprises pour discuter des thèmes que nous allions aborder et des informations importantes à diffuser pour améliorer la santé, le bien-être et la visibilité des femmes lesbiennes. Nous remercions Malika Amaouche, Cécile Chartrain, Coraline Delebarre (Kiosque Infos Sida), Clotilde Genon (Sida Info Service) Cécile Lhuillier et l’association Étudions Gayment pour leur participation.


Comment ça va les filles ?, une vidéo de Yagg avec l’Inpes. Musique : Nicolas Weil. Chef opérateur : Sébastien Dolidon, Assistante réalisatrice : Morgane Thibault. Réalisation : Maxime Donzel.


Rejoignez le groupe Comment ça va les filles ? pour être tenu-e informé-e de l’actu de la campagne.

ardhis.gif HM2F_logo.jpg LTR.jpg

 

 

Communiqué de l'Ardhis, le 9 novembre 2010

soutenu par Homosexuels Musulmans de France

et Les Toiles Roses...

 

 

Rafik (1) est arrivé en France en décembre 2009 après avoir fui l’Algérie. Agent de la protection civile l’été sur la côte, il rencontre en 2006 Amine (1), ressortissant français, avec qui il noue une relation amoureuse.

 

Amine l’y retrouve plusieurs fois par an lors de ses vacances en Algérie. Leur relation, bien que clandestine, suscite des rumeurs. L’Algérie pénalise l’homosexualité et, même si les arrestations sont rares, l’homophobie s'en trouve donc encouragée, conduisant fréquemment à des actes de persécution envers les personnes homosexuelles. En septembre 2007, Rafik est agressé physiquement, ce qui lui occasionne des blessures au visage et au cou. A partir de cet épisode, la vie sociale de Rafik s’est réduite telle une peau de chagrin parce qu'il se sentait perpétuellement menacé. Cette situation le décide alors à quitter l’Algérie coûte que coûte. En septembre 2009, il s’embarque sur un rafiot et parvient à gagner l’Europe. Il retrouve Amine à Paris, seule personne auprès de qui il veut construire sa vie aujourd’hui.

 

Depuis fin 2009, Rafik et Amine vivent donc en couple à Paris et veulent unir durablement leurs vies. Le couple, qui projetait de se pacser fin 2010, attendait de pouvoir attester d’un an de vie commune pour demander la régularisation administrative de Rafik avec l’appui de l’association ARDHIS.

 

Rafik a été arrêté lors d’un contrôle de police à Paris le 17 octobre dernier. Les services préfectoraux lui ont notifié un APRF et ordonné son placement en centre de rétention à Vincennes où il se trouve depuis. Par méconnaissance des voies de recours en rétention, faute d’interprète et d’assistance juridique, il n’a pu contester cette décision d’éloignement dans les délais prévus devant la juridiction administrative. Quant à la demande d’asile qu’il a pu formuler en urgence, celle-ci a été rejetée en 1ère instance par l’OFPRA. A ce stade tous les recours légaux suspensifs sont épuisés et un vol est programmé le 16 novembre courant pour le reconduire en Algérie.

 

* Rafik veut déposer un recours devant la Cour Nationale du Droit d’Asile pour faire valoir à nouveau ses craintes

* Rafik souhaite vivre avec Amine en France, une terre qui les protège

* Rafik ne peut pas retourner dans un pays où il se sent menacé


(1) Prénoms d’emprunt


Nous vous invitons vivement à manifester votre soutien à Rafik en sollicitant le Préfet de Police de Paris : voir le modèle de lettre ci-dessous.


Contacts du Préfet de Police pour envoyer votre lettre :

fax : 01 53 71 67 23

Email : prefpol.dpg-etrangers-secretariat@interieur.gouv.fr

 

Modèle de la lettre à envoyer :

 

A l’attention de M. le Préfet de Police

 

Monsieur le Préfet,

 

Je me permets d’attirer votre attention bienveillante sur la situation d’un jeune homosexuel algérien actuellement retenu au Centre de rétention administrative (CRA) de Vincennes.

 

Rafik (1) est arrivé en France en décembre 2009 après avoir fui l’Algérie. Agent de la protection civile l’été sur la côte, il rencontre en 2006 Amine (1), ressortissant français, avec qui il noue une relation amoureuse.

 

Amine l’y retrouve plusieurs fois par an, lors de ses vacances en Algérie. Leur relation, bien que clandestine, suscite des rumeurs. L’Algérie pénalise l’homosexualité et, même si les arrestations sont rares, l’homophobie s'en trouve donc encouragée, conduisant fréquemment à des actes de persécution envers les personnes homosexuelles. En septembre 2007 Rafik est agressé physiquement, ce qui lui occasionne des blessures au visage et au cou. A partir de cet épisode, la vie sociale de Rafik s’est réduite telle une peau de chagrin parce qu'il se sentait perpétuellement menacé. Cette situation le décide alors à quitter l’Algérie coûte que coûte. En septembre 2009, il s’embarque sur un rafiot et parvient à gagner l’Europe. Il retrouve Amine à Paris, seule personne auprès de qui il veut construire sa vie aujourd’hui.

 

Depuis fin 2009, Rafik et Amine vivent donc en couple à Paris et veulent unir durablement leurs vies. Le couple, qui projetait de se pacser fin 2010, attendait de pouvoir attester d’un an de vie commune pour demander la régularisation administrative de Rafik avec l’appui de l’association ARDHIS.

 

Rafik a été arrêté lors d’un contrôle de police à Paris le 17 octobre dernier. Vos services lui ont notifié un APRF et ordonné son placement en centre de rétention à Vincennes où il se trouve depuis. Par méconnaissance des voies de recours en rétention, faute d’interprète et d’assistance juridique, il n’a pu contester cette décision d’éloignement dans les délais prévus devant la juridiction administrative. Quant à la demande d’asile qu’il a pu formuler en urgence, celle-ci a été rejetée en 1ère instance par l’OFPRA. A ce stade tous les recours légaux suspensifs sont épuisés et un vol est programmé le 16 novembre courant pour le reconduire en Algérie.

 

* Rafik veut déposer un recours devant la Cour Nationale du Droit d’Asile pour faire valoir à nouveau ses craintes

* Rafik souhaite vivre avec Amine en France, une terre qui les protège

* Rafik ne peut pas retourner dans un pays où il se sent menacé

 

Pour toutes ces raisons, au nom des droits humains et au nom du droit à la vie privée et familiale, je vous demande donc, Monsieur le Préfet de Police, de bien vouloir rendre sa liberté à Rafik en renonçant à une expulsion qui, programmée, semble inéluctable, et de donner vos instructions afin que l’APRF pris à l’encontre de Rafik soit abrogée et qu’il lui soit délivré une autorisation provisoire de séjour afin de lui permettre de mener sereinement sa procédure de recours auprès de la CNDA.

Veuillez agréer, Monsieur le Préfet de Police, l’expression de mes salutations distingué(e)s,

 

Organisation (s'il y a lieu), Nom, Prénom

Signature

 

 

(1) Prénoms d’emprunt

http://www.maledial.com/blog/wp-content/uploads/2009/05/paris-foot-gay.jpg

 

Carrières-sous-Poissy s'engage contre l'homophobie

 

La ville de Carrières-sous-Poissy a signé la charte contre l’homophobie dans le football. La signature a eu lieu samedi 6 novembre 2010 lors d’un match amical opposant l’équipe du PLM Conflans au Paris Foot Gay.

L’équipe conflanaise et le club de Carrières-sous-Poissy ont également paraphé le document qu’ont déjà signé trois municipalités franciliennes : Montreuil, Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) et Clichy (Hauts-de-Seine).

 

PFG1.jpg

PFG2.jpg

PFG3.jpg

Paris Foot Gay

Chez Sida Info Service

190, boulevard de Charonne - 75020 Paris

Tel: 06.68.42.30.30

www.parisfootgay.com

http://www.ecoloinfo.com/media/images/Urgent-Clipart.jpg

 

MOBILISATION POUR ABDOU !

 

La Lesbian and Gay Pride de Lyon dénonce le risque d’expulsion imminente d’un homosexuel originaire du Sénégal, en France depuis juin 2009. Retenu au Centre de rétention administrative de Saint Exupéry, Abdou peut être expulsé à tout moment.

En cas de retour au Sénégal, les menaces sur sa vie sont réelles. La législation sénégalaise réprime sévèrement tous comportements homosexuels. Abdou risque donc cinq ans de prison et une amende de 100 000 à 1 500 000 francs CFA (entre 150 et 2 300 euros). Au Sénégal, l’homophobie est importante : les gays affirmés, comme les garçons un peu trop « efféminés » sont victimes d’insultes, de brimades, de coups et de viols punitifs. La stigmatisation sociale et le chantage sont des attaques courantes que subissent les homosexuels dans ce pays.

Pour le chef du Gouvernement Sénégalais, Souleymane Ndéné Ndiaye : « l’homosexualité est un signe de crise des valeurs et d’insécurité ». Dans de nombreuses déclarations, il exhorte les chefs religieux et les croyants à combattre cette orientation sexuelle. Il a d’ailleurs exigé de son Gouvernement de réprimer plus sévèrement les relations entre personnes de même sexe. Les associations de défense des Droits humains ne cessent de dénoncer la vague croissante d'arrestations d'homosexuels au Sénégal. A tout moment, au Sénégal, Abdou peut-être lla cible du Front islamique pour la défense des valeurs éthiques dont la mission principale est d'éradiquer l'homosexualité au Sénégal.

Conscient de cette situation, le gouvernement français a fait voter en 2008 par 66 pays un appel à la dépénalisation de l’homosexualité et de l’identité de genre à l’O.NU. Au regard de cette initiative, relevant de la lutte contre l’homophobie à un niveau international, nous attendons que ce même gouvernement accorde le droit d’asile en France à des LGBT persécutés dans leur pays d’origine. La Lesbian and Gay Pride de Lyon dénonce ce double langage du gouvernement qui d’un côté milite pour la dépénalisation mondiale de l’homosexualité et qui, dans le même temps, reconduit Abdou, un jeune sénégalais vers un pays homophobe.

Nous demandons également à Nicolas SARKOZY de tenir enfin ses promesses de campagne de 2007 : « si vous êtes persécutés pour votre orientation sexuelle, vous devez pouvoir bénéficier du droit d’asile. ».

Abdou doit donc rester en France et obtenir une protection subsidiaire.

La Lesbian and Gay Pride de Lyon appele donc à la mobilisation et invite les citoyen-ne-s, les associations, les partis politiques et les élu-e-s à signer la pétition :


http://www.mesopinions.com/Contre-l-expulsion-d-un-homosexuel-vers-le-Senegal--pays-aux-lois-homophobes--petition-petitions-92308b201a76f490f03496f47bbf06e3.html

 

 

Ce soir, c’est la rentrée de Brahim Naït-Balk

avec son émission Homo Micro…

 

Tous les lundis soirs sur Fréquence Paris Plurielle entre 20h30 et 21h30…

Brahim sera entouré de ses formidables chroniqueurs : Florence, Séverine, Sylvain, Daniel Conrad Hall (votre rédacteur en chef préféré), Fabien, Eric, Bertrand, Philippe, Maxence, Pierre, Florent et Andrei…

L’émission est en direct sur Fréquence Paris Plurielle : http://www.rfpp.net/

En direct, puis en podcast, sur Brahimnaitbalk.fr

 

 

iran.gifEbrahim-Hamidi.jpgIran-condamnation-a-mort.jpg

 

IRAN :

MOBILISATION POUR SAUVER

EBRAHIM HAMIDI,

18 ANS, CONDAMNÉ À MORT

POUR HOMOSEXUALITÉ !

 

iran tidmus ii 2

 

Rappel des faits : Lire l'article de Libération et de Paris Match.


ministere-des-affaires-etrangeres-et-europeennes.jpg

 

« La France exprime sa très vive inquiétude après la condamnation à mort de Ebrahim Hamidi, jeune iranien de 18 ans accusé d’homosexualité.

Nous condamnons une telle décision qui révolte les consciences et justifie la mobilisation internationale contre les violations graves des droits de l’Homme fondées sur l’orientation sexuelle en Iran comme partout ailleurs où elles sont encore pratiquées.

Nous appelons les autorités iraniennes à libérer Ebrahim Hamidi, ainsi qu’à respecter les engagements internationaux qu’elle a librement contractés, en particulier le Pacte international relatif aux droits civils et politiques.

Comme l’avait souligné Bernard Kouchner dans la lettre qu’il avait adressée à Catherine Ashton la semaine dernière, la dégradation constante de la situation des droits de l’Homme en Iran, et notamment celle des minorités, nous inquiète vivement. »

Communiqué de la France, 1er septembre 2010.


gay_power_.jpg

 

Que faire concrètement ?

 

1. Signez immédiatement la pétition mondiale en ligne

pour sauver Ebrahim Hamidi.

 

2. Demain, vendredi 3 septembre 2010,

rendez-vous au KISS-IN D'URGENCE à Paris

20H00, Parvis des Droits de l'Homme (Trocadéro)

en face de la Tour Eiffel

Hétéro ou homo, il faut se mobiliser en masse !


123gifs015  [Ajout 19H05 :] L'ambassadeur français des droits de l'homme, François Zimeray, sera lui aussi présent lors du kiss-in de vendredi, pour affirmer tout le soutien de la France à Ebrahim Hamidi.

 

3. Organisez dans votre ville, sur la place principale, un rassemblement de protestation avec les associations et toutes les bonnes volontés !


Ebrahim-Hamidi2.jpg

 

Ne rien faire ?

Parce que cela ne sert à rien ?

 

Alors si VOUS étiez condamné en Iran,

vous auriez droit à cela :


iran1.jpg

iran2.jpg

iran-gay-teens-hanging.jpg

iran5.jpg

iran6.jpg

iranhangingafpgetty.jpg

 

Souvenez-vous, grâce à la chanson d'Halim Corto :

 

 

MOBILISONS-NOUS !

gay_ahmadinejad.1273058129.jpg

 

pfg.jpgcarton.jpg

 

 

LE FC CHOOZ NE VEUT PLUS DE YOANN LEMAIRE DANS SES EFFECTIFS !

 yoann-lemaire-coming-out


En septembre 2009, le FC Chooz et la Mairie de la ville ont signé la Charte contre l'homophobie dans le football. Dans un premier temps, le FC Chooz a joué le jeu, en organisant par exemple deux matchs de gala sur sa pelouse avec de nombreux spectateurs et médias. À cette époque, Yoann Lemaire, un joueur du club, avait fait son coming-out sans le moindre problème et nous pensions alors que la lutte contre l'homophobie prenait un beau départ dans ce petit club des Ardennes.

Premier dérapage, le club ne sanctionne pas un joueur tenant des propos homophobes, devant les caméras de France 3, et la Mairie laisse faire.

Il nous aura fallu déployer une énergie considérable et le soutien des médias, pour que les protagonistes se retrouvent à Reims, dans le cadre d'une conciliation organisée par la Fédération Française de Football.

Le 03 juin étaient donc présents : le président du FC Chooz, un représentant de la Mairie, le joueur ayant tenu les propos homophobes, Yoann Lemaire et son avocat, le PFG, le président du district des Ardennes et le directeur de la Fédération de Football Champagnes-Ardennes.

Unanimement, les participants ont décidé la réintégration de Yoann Lemaire au FC Chooz, et ce, dès la mi Août (reprise des entraînements). À cette occasion, nous avons aussi noté les excuses du joueur concernant ses propos homophobes. Il s'était par ailleurs déclaré prêt à rejouer avec Yoann.

Contre toute attente, le président du FC Chooz, Frédéric Coquet, vient d'envoyer un courrier daté du 27 août à Yoann Lemaire lui indiquant qu'il ne pourrait pas rejouer au club !

« Concernant votre retour dans l'effectif du FC Chooz, je vous informe que le comité s'oppose à celui-ci. Les raisons invoquées s'inscrivent dans un souci de protéger les deux parties. En effet, il nous semble important, compte tenu de la passion encore sensible depuis les événements de mai 2009 et la médiatisation qui en a résulté, d'éviter de nouveaux incidents. »

Ce comité « sorti du chapeau » dont il n'a jamais été question lors de la conciliation a désavoué le président du Club et le représentant de la Mairie de Chooz !!!

La Ligue Champagne Ardenne, organisatrice de la conciliation, vient d'envoyer un courrier au FC Chooz pour leur faire part de leur étonnement vis à vis des accords non respectés. Ce dossier devrait être pris en compte lors du prochain conseil de Ligue.

Yoann Lemaire est une fois de plus dans l'impossibilité de jouer au football avec ses amis et il se réserve le droit de porter cette affaire devant la justice.

Le Paris Foot Gay demande que ce refus du respect des accords du 03 juin 2010 soit sanctionné et, en liaison avec SOS homophobie, étudie avec ses conseils, les possibilités de recours judiciaire.

 

Paris Foot Gay

Maison des Associations

BP 44 – 5, rue Perrée – 75003 Paris

Tel: 06.68.42.30.30

www.parisfootgay.com

halimsite.png

 

Notre ami Halim Corto, que j'avais interviewé pour Les Toiles Roses, sort son premier single. De plus, un site officiel lui est consacré. Halim est un jeune homme formidable, qui lutte contre l'homophobie (et pour notre association de cœur  Le Refuge !), qui ose parler d'homosexualité chez nos frères musulmans, qui vit son combat et surtout... qui chante pour nos cœurs et nos âmes... Les Toiles Roses vous conseillent d'acheter son premier single... Merci Halim...


Catégories

Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés